La belle histoire de Laurence

Contactez-nous

Du Comex de Nielsen à la gare de St Germain en Laye

Laurence Besançon a longtemps été un bon soldat. Pour exister aux yeux des siens, après un parcours classique d’école de commerce, et 4 ans de marketing chez Renault à Londres, elle rejoint à Paris le cabinet Nielsen en 1994 où elle grimpe tous les échelons pour devenir 20 ans plus tard membre du Comex Europe.

En 1993, Laurence quitte l’Angleterre pour partir 6 mois avec son mari sur les routes d’Indonésie et du Népal. Premier chemin de traverse, qui sera suivi de beaucoup d’autres au cours de sa brillante carrière professionnelle.

Deux ruptures – la perte de sa mère à 35 ans et son divorce quelques années plus tard- vont marquer sa vie et changer radicalement son parcours. Elle démissionne de chez Nielsen pour se former au montage de films et commence à travailler dans une société de production. Mais le monde artistique ne comble pas assez sa quête de sens. Elle décide alors de rejoindre bénévolement l’association 1001 fontaines pour réaliser un film sur des solutions d’eau de boisson saine produite et consommée localement. Laurence découvre l’entrepreneuriat social et comprend qu’elle a trouvé sa voie.

Pour assurer le quotidien, une maison achetée à Saint Germain en Laye et l’éducation de sa fille, Laurence revient chez Nielsen à temps partiel. 6 ans plus tard, elle réalise le plus gros contrat historique de la société, avec une équipe de 200 personnes sur 74 pays. En parallèle, elle décide Nielsen à développer la RSE et des BU de mesure de l’impact social et environnemental. Un programme qui implique aujourd’hui 22 000 salariés du groupe !

En 2016, Laurence quitte Nielsen et veut s’investir dans un lieu repère qui permette à ceux qui sont en recherche de sens de se retrouver ensemble pour aller plus loin. Saint Germain en Laye lui offre cette opportunité. La ville dispose dans l’éco-quartier d’une gare ouverte à tous le samedi, mais presque personne n’y vient. Laurence trouve alors un accord avec la municipalité et la SNCF pour faire vivre la gare, en proposant un projet de tiers-lieu, destiné à devenir le cœur battant de l’éco-quartier et à accueillir et accompagner tous les acteurs de changement qui ont envie d’agir.

Un lieu qui facilite les rencontres, pragmatique et inspirant, à l’échelle du territoire. Déjà cinq entrepreneurs sociaux ont prévu de s’y installer pour développer leurs projets, transmettre l’innovation frugale, monter une ferme urbaine sur les toits, ouvrir un food truck anti gaspi, ….

Laurence rencontre MySezame par un hasard heureux, grâce à une startup avec laquelle elle travaille sur le développement de son projet. Elle décide alors de suivre la formation pour mieux comprendre l’écosystème de l’entrepreneuriat social, s’enrichir des rencontres proposées et s’inspirer de modèles. Grâce à MySezame, Laurence a trouvé pour son projet les étincelles qui vont lui permettre de franchir une nouvelle étape. Rendez-vous en janvier 2018 pour l’ouverture !

Retourner à Nos résultats