La belle histoire de Gilles

Contactez-nous

De New York à la gare du Nord, un chemin vertueux

La trajectoire professionnelle de Gilles Badin est singulière. Rien ou presque ne prédestinait cet homme de 35 ans à rejoindre aujourd’hui une association qui se consacre aux gens de la rue après 15 ans de direction marketing dans les plus grands groupes mondiaux de vins et spiritueux. Et pourtant.

A l’âge de 7 ans une rencontre marque sa vie, celle de l’abbé Pierre, ami de son grand- père. Celui-ci offre à la mère de Gilles une pièce de monnaie sur laquelle est inscrit « Et les autres » qu’elle garde toujours dans son porte-monnaie. Pour Gilles, le signe est là. Mais pour satisfaire son père, entrepreneur exigeant et chef d’entreprise à succès, Gilles décide de suivre des études d’ingénieur en agriculture, puis un master de marketing en école de commerce.

C’est le début d’une belle carrière professionnelle à l’international, en Argentine, puis aux Etats Unis où il travaille pendant 7 ans chez LVMH dans la branche Moët Hennessy. A New York, il rencontre Claire, se marie et bientôt nait Faustine, puis Jeanne et Eloi.

De retour en France en 2010, Gilles rejoint le groupe SAB Miller, 2ème brasseur mondial, comme directeur du marketing. Il se consacre désormais à ce nouveau challenge (développement, communication, lancement de produits, …) tout en structurant et manageant une équipe de 5 personnes.

Un bilan de compétences en 2015 révèle toutefois qu’il a en lui d’autres aspirations, et en particulier le désir de faire « avec et pour les autres ».

C’est la fusion de SAB Miller un an plus tard avec le premier brasseur mondial InBev, qui provoque le déclic et l’incite à changer radicalement de chemin.

En novembre 2016, Gilles part en pèlerinage à Rome avec 3500 SDF venus de toute l’Europe. C’est là qu’il rencontre l’association « Aux captifs, la libération ». Une association caritative loi 1901 dont la mission est de rencontrer et d’accompagner les personnes qui vivent dans la rue ou de la rue.

Séduit par leur approche différente des autres associations – « Aux captifs, la libération » centre ses actions sur la rencontre, l’échange avec ces personnes exclues pour leur apporter un peu d’amour et les aider à se remettre debout- Gilles trouve là des valeurs qui résonnent avec son désir de donner du sens à sa vie.

Mais Gilles ne connait pas du tout l’univers de l’ESS ni le monde associatif. Il prend alors deux décisions : suivre le parcours MySezame pour ouvrir les yeux sur un monde nouveau, faire des rencontres inspirantes et mieux comprendre les enjeux de l’économie du partage, et à l’issue de sa formation rejoindre l’association en prenant la direction d’un de leurs centres parisiens.

Aujourd’hui Gilles démarre cette nouvelle aventure. A la tête d’une l’équipe de 50 personnes, salariés et bénévoles dans le Xè arrondissement de Paris, il se fait fort de remettre le sourire sur le visage des gens et de les aider à se relever.

Retourner à Nos résultats